FLORENCE THOIREY-FOURCADE


Ce diaporama nécessite JavaScript.

Autodidacte venue tardivement à la peinture, Florence Thoirey-Fourcade allie avec équilibre sa profession de chargée de relations avec le public au Théâtre de la Ville à Paris à sa création à laquelle elle s’est donnée comme par évidence il y a une quinzaine d’années. C’est avec le dessin automatique qu’elle entre en matière, sur du papier où elle laisse glisser son crayon-bille d’abord, puis l’encre de Chine. Des formes abstraites s’imposent à elle, essentiellement autour du cercle. Le dessin prenant de plus en plus de place dans sa vie, elle prend des cours d’Arts Plastiques de Villejuif et au Greta, puis quitte les formes abstraites pour toucher peu à peu au figuratif.


Ses thèmes de prédilection, inspirés de Miro, de Nicky de Saint-Phalle ou de l’art singulier, se déclinent autour de personnages qu’elle souhaite emprunts de tendresse et de poésie, tous issus de son imaginaire. L’univers de Florence est joyeux et onirique, habité d’êtres insolites et fantasques, humains ou animaux.


Le dessin au crayon précède toujours le travail à la couleur acrylique sur toiles de l’artiste. Il donne vie aux être humains qui peuplent l’essentiel des compositions. Des collages de papier de soie, papier journal, avec images décapées à l’acétone ou écriture, viennent habiter le monde fantaisiste et décalé sur de petits formats carrés (de 20 X 20cm à 40 X 40cm). Des ocres, des bleus, des rouges nous font glisser dans un cosmos de rêve et d’émotion positive.

Laisser un commentaire (ça fait toujours plaisir)